MARCHE DE MENNETOU/CHER

PIQUE NIQUE DE COUDDES
18 juin 2022

   C’est le 16 juin que nous sommes partis à la découverte du pays Monestois puisque notre marche se déroulait à Mennetou sur Cher, ce sont environ 70 marcheurs qui se sont retrouvés près du canal pour les différents départs prévus.

  Nous partons en direction de Langon en longeant le canal, le traversons en empruntant un pont pour prendre un petit « raidillon » qui va nous conduire au-dessus de la ville, nous sommes dans des chemins de sous-bois qui ombragent généreusement notre parcours, il faut dire que le soleil chauffe de plus en plus. Des moutons sont parqués dans un champ et plus loin nous arrivons au lieudit « la bergerie » et y découvrons beaucoup de chevaux, des juments avec leurs petits poulains et même un baudet qui nous accueille à sa façon… Un beau et grand gite avec piscine est également disponible sur cette propriété.

   Nous arrivons maintenant au manoir de Veillères qui est un beau château privé, planté au milieu d’une belle propriété, c’est aussi un lieu de vénerie avec un équipage de chiens de chasse à courre, mais nous devons partir car notre présence ne les laisse pas indifférent. Nous sommes en vue du clocher de l’église de Mennetou qui nous annonce notre arrivée proche vers notre point de départ et en arrivant sous le porche nord de la cité, il nous est agréable de retrouver l’autre groupe parti après nous et qui termine également son parcours et là, il nous est possible de faire une photo des groupes réunis, ce qui est très rare alors, il faut en profiter. Nous partons vers le parking et nos responsables sont déjà en train de préparer un « canon », il est urgent de boire avec cette chaleur et à l’ombre si possible.

   Un déjeuner nous a été préparé et nous nous dirigeons vers « la guinguette de Mennetou » où tout le monde est ravi de se retrouver assis et à l’ombre, tout se passe comme habituellement dans la joie et la bonne humeur.

  Notre président Alain prend la parole pour nous retracer les dates des futures activités que nous avons préparées : marches, marches nordiques, vélo… Je tiens à souhaiter la bienvenue à Catherine nouvelle adhérente qui faisait sa première marche en notre compagnie et j’attends des nouvelles de son Gilou de mari qui doit bientôt nous rejoindre. ?…

   Après ce repas il nous a été possible de faire une visite libre de cette cité médiévale du XIIIe siècle avec tours, portes, prieuré, grange aux dîmes ceinte de remparts du XIIIe siècle, située au bord du Cher, un peu « coincée » entre le canal du Berry et la ligne de chemin de fer Vierzon – Tours. Elle a conservé de son passé défensif trois belles tours circulaires ainsi que trois portes carrées. Ses ruelles, aux noms pittoresques (paradis, enfer…), sont semées de jolies maisons, parfois tordues, en pierre, torchis et à colombage (XIV-XVIe s.) et de l’église Saint Urbain (XIe, XIIIe et XVIe s. Devant la porte sud de l’enceinte fortifiée, un des rares pont-levis en bois (XIXe s.) a été conservé pour permettre de passer le canal du Berry, il fut réalisé entre 1827 et 1834. Sa charpente a été remplacée entre 1885 et 1888 et son tablier est fixe. Ce site aurait accueilli le tournage de scènes d’un épisode du célèbre feuilleton populaire de Jean-Claude Deret Thierry La Fronde dans les années 1960. Tous les 2 ans de grandes fêtes médiévales, à la fois ludiques et festives sont organisées, sans oublier bien sûr la fameuse foire aux andouilles…

   Nous devons maintenant rejoindre nos foyers à cause de cette chaleur grandissante qui nous écrase, je remercie les organisateurs pour la découverte et la mise en place de ces jolis circuits qui leur demande beaucoup de temps et d’énergie, bravo à eux.

Alain