MARCHE DE LA CHAUSSÉE SAINT VICTOR.

LA GALETTE DES ROIS.
18 janvier 2019
SÉANCE THÉÂTRALE A BLOIS.
4 février 2019

Marche de La Chaussée St Victor.

   C’est sur les communes de La Chaussée St Victor et de Saint Denis sur Loire que s’est déroulée notre première marche de l’année, ce sont 44 marcheurs qui se sont répartis sur les 2 parcours proposés par un temps frais et légèrement ensoleillé.

  Nous partons du parking des Mées pour nous diriger vers les hauteurs de la Chaussée St Victor en veillant à ne pas glisser car, par terre, des flaques d’eau sont encore gelées mais tout se passe bien et nous sommes maintenant dans les rues bordées de belles et grandes maisons, dans le jardin de l’une d’elles, nous pouvons admirer un sophora pleureur,  un peu squelettique en cette saison, mais qui doit être magnifique aux beaux jours. Nous passons devant une maison bourgeoise, « les faneuses » nommée ainsi par Juliette et Marcel Achard qui l’ont acquise en 1932 pour en faire leur résidence secondaire et peut-être aussi, y trouver une certaine inspiration. Cet homme de lettres, dramaturge et écrivain, membre de l’Académie Française est également auteur de pièces de théâtre parmi lesquelles « Voulez-vous jouer avec Moâ », qu’il a interprété en 1923 et qui fut jouée plus de dix mille fois dans le monde. Juliette et Marcel reposent au cimetière de la Chaussée mais, hélas, leur tombeau est en piteux état.

   Nous continuons sur « le circuit des eaux » vers Saint Denis sur Loire et remarquons, au détour de rues, de nombreuses petites fontaines qui nous conduisent vers le hameau des Mées où là, nous découvrons qu’une station thermale a existé et parfaitement fonctionné en l’an 1000 où les comtes de Blois allaient « s’esbattre » dans les eaux de la source de Saint Denys les Fontaines, dans les vestiges d’un bassin gallo-romain et c’est en 1850 que cette station thermale fut créée et exploitée de 1853 à 1865, mais a dû fermer suite à des difficultés financières. En 1928 et en 1962, il y a eu des projets de réhabilitation mais devant la démesure financière à engager, ces plans on été abandonnés et le site est à ce jour devenu domaine privé.

   De là, nous poursuivons et longeons ce bel ouvrage d’art : le pont de l’ancienne ligne de chemin de fer Blois/Romorantin, qui a l’air de s’élancer pour franchir la Loire, mais les années passent et doucement, ce grand corps se dégrade…Nous voici maintenant sur la levée, le retour en bord de Loire se passe bien, nous ressentons même le soleil qui nous réchauffe un peu, en passant devant le cimetière, nous voyons une grande chapelle, c’est en ce lieu que repose l’Hermite Saint Victor, dans son tombeau placé sous l’autel. C’est les retrouvailles avec l’autre groupe, des embrassades… des effusions…. Il faut maintenant, tous ensemble, nous diriger vers l’auberge du moulin où une copieuse choucroute nous attend.

   Toujours une formidable ambiance de convivialité et de bonne humeur pendant ce repas, Alain B. nous énonce les différentes sorties et activités programmées à venir : le théâtre, la marche (sans repas) à Cellettes, L’Assemblée Départementale, le déjeuner-croisière à Nantes… Maintenant, il est l’heure de se séparer, je tiens à remercier les organisateurs pour cette sortie intéressante et très enrichissante avec une pensée particulière pour Jeannine et Bernard (ce dernier a tout de même fait le petit parcours) mais qui, à cause de problèmes de santé, n’ont pu se joindre à nous pour le repas, mais bravo aux remplaçants.

    Alain