MACHINES DE L’ILE.

MARCHE A FRETEVAL.
23 mars 2019
SORTIE VELO EN VAL DE CHER.
9 avril 2019

   Les machines de Lille.

   Il est 5H10 et déjà Philippe et Thierry, nos chauffeurs du jour, arrivent pour nous transporter vers Nantes ce mardi 2 avril…Je souhaite la bienvenue à 2 nouveaux adhérents qui viennent rejoindre notre association, il s’agit de Nicole et Xavier Coulon.

   Nous arrivons à destination vers 9H30, nous nous dirigeons vers la Cigale ce luxueux restaurant pour prendre le petit déjeuner puis en compagnie de Brigitte, notre guide, nous partons aussitôt à la découverte de la ville vers le cours Cambronne qui se situe à proximité, ce vaste espace de 180 m de long sur 50 m de large agrémenté de tilleuls argentés et de magnolias à grandes fleurs est le quartier le plus affectionné de la ville, au centre trône la statue de Cambronne (celui qui n’a dit qu’un mot) , nous pouvons également y voir une des 5 fontaines Wallace de Nantes puisque le sculpteur de ces fontaines était originaire de Nantes.

   Nous continuons la visite en car vers les quais de la Loire et les chantiers navals qui ont fermés en 1987, ce fût un désastre pour la ville car au plus fort de sa production ces chantiers employaient jusqu’à 6000 personnes.

   Nous faisons un arrêt à la cathédrale St Pierre et St Paul, une majestueuse cathédrale très élancée, sa construction s’est étalée sur 457 ans de 1434 à 1891 mais ces délais n’altèrent en rien la qualité ni la cohérence de son style.

   Nous nous dirigeons maintenant vers le château qui est un château défensif et de plaisance fondé au XIIIème siècle par les Ducs de Bretagne, il fut construit au XVème siècle des éléments ont été rajoutés au XVIème et au XVIIIème siècle mais ces différents styles se côtoient allègrement, suite à la signature de l’édit en 1532 par François 1er, le château a perdu son statut de résidence Ducale et est devenu forteresse Royale, il a également servi de prison d’état et surtout de caserne et d’arsenal militaire sous l’ancien régime mais, suite à l’explosion de la poudrière une bonne partie du monument est détruite. Ce château aujourd’hui devenu propriété de la ville et, après des rénovations de grande ampleur, est devenu un musée sur l’histoire de Nantes. Il est maintenant l’heure de nous diriger vers l’embarcadère et de nous installer à bord de notre bateau l’hydramour pour un déjeuner sur l’Erdre, le déjeuner se passe au rythme tranquille de la croisière, nous pouvons admirer de jolies péniches habitées très bien décorées qui restent amarrées.

   Nous débarquons pour rejoindre le car et arrivons pour la visite des fameuses machines dans ce monde imaginaire de Léonard De Vinci le tout mis en œuvre par François De La Rozière à partir de 1987 avec la construction de l’éléphant. Il y a  la chenille qui rampe sur sa tige actionnée par un jeune visiteur, le majestueux héron de 8 m d’envergure qui nous survole, l’araignée qui s’éveille et qui s’élève sur ses fils…La visite est rythmée par des machinistes qui expliquent l’histoire et le fonctionnement de ces étranges créatures, le colibri géant qui butine une fleur et l’envol d’oies sauvages. Une fourmi géante fait son entrée conduite par 4 visiteurs aux commandes qui actionnent les pattes, la tête et les mandibules, mais qui n’en n’ont pas la maîtrise parfaite. Le centre européen d’essai en vol pour illustrer tous ces merveilleux fous volants à l’aide d’un simulateur de vol en soufflerie puis… Le clou du spectacle : le fameux éléphant de 50 tonnes qui domine du haut de ses 12 m de hauteur et qui est capable de transporter doucement 45 passagers, grâce à son moteur hybride qui met en mouvement ses articulations mécaniques et hydrauliques, ces dernières sont alimentées par 2000 litres d’huile. Ce colosse fabriqué sur le site des chantiers navals désaffectés a redonné vie à ce lieu, c’est Jules Verne qui avait imaginé cet éléphant comme beaucoup d’autres choses.

   Nous partons maintenant vers le carrousel des mondes marins implanté en bord de Loire, nous découvrons la mer dans le monde imaginaire de Jules Verne, nous accédons et devenons spectateurs d’étranges et inquiétantes créatures marines dans les trois manèges empilés, mais il faut abréger notre visite car il est maintenant l’heure de rejoindre nos chauffeurs.

   Le voyage retour se passe agréablement et nous arrivons à Saint Gervais vers 21H30, je suis très satisfait de cette journée nullement troublée par la pluie, chacun a compris que pour profiter de tout il était  nécessaire d’être ponctuel et surtout ne pas trop s’attarder, il faut savoir que ce nous avons fait aujourd’hui se fait normalement sur 2 jours…!.. Avant de nous séparer, je retrace les prochaines sorties et activités que l’ANR organise jusque fin juin et nous nous quittons avec la tête pleine de souvenirs, merci à tous.

Alain G